OPHELIA LINGERIE : on a rencontré la créatrice de la marque

« Designed as a compliment to your body ». Conçu comme un compliment pour votre corps – sous ce slogan, la créatrice belge Ophelia Debisschop crée de la lingerie de luxe qui épouse tous les corps de femme. « Mes créations doivent être perçues comme un prolongement de soi. »

Texte : Lobke Gielkens – Photographie : Felicia van Ham
Dans chaque édition, notre journaliste Lobke nous fait entrer dans un bel atelier et donne la parole à son propriétaire passionné.

Ses images Instagram vous donnent envie de changer de lingerie immédiatement… Pour mon rendez-vous avec Ophelia, dans sa boutique de la Mechelsesteenweg à Anvers, j’ai un bon feeling. À mon arrivée dans cette boutique-atelier cosy, l’Anversoise (27 ans) m’accueille chaleureusement. Tout en profi tant d’une délicieuse tasse de café, elle me raconte l’histoire de sa start-up avec enthousiasme. « Je n’avais pas vraiment rêvé de devenir créatrice de lingerie, mais j’étais une enfant très créative et j’ai grandi parmi 3 soeurs et une maman très présente. L’omniprésence de femmes dans ma vie m’a beaucoup influencée et m’infl uence encore aujourd’hui dans mon combat pour soutenir les femmes, littéralement comme au figuré.

J’ai entamé des études de maths et de Latin, mais rapidement, j’ai commencé à suivre une formation artistique avec un grand intérêt pour la mode. La lingerie s’est retrouvée au croisement de cet intérêt pour la mode et de celui pour l’intimité et la sexualité. La Belgique ne proposant pas de formation à temps plein en lingerie, j’ai étudié la gestion de la mode et parallèlement, la création de lingerie en cours du soir. Pour bien maîtriser le côté technique du métier, après mes études, j’ai intégré une petite entreprise de lingerie à Paris, où j’étais le bras droit de la propriétaire. Elle m’a tout appris et m’a préparée à l’étape suivante : créer ma propre marque, ‘Ophélia’. »

Communauté féminine
Trois ans plus tard, Ophelia s’est construite une belle communauté de clientes prêtes à payer un peu plus pour une lingerie de qualité. Dans son e-shop, comme dans sa boutique à Anvers, vous pouvez
prendre votre temps pour choisir la lingerie qui vous convient le mieux. « Toutes mes pièces sont réalisées à la main dans un atelier à Roeselare, c’est pour cela qu’elles sont un peu plus chères. C’est le prix à payer pour des produits durables, intemporels et d’une qualité exceptionnelle. La lingerie n’est pas un produit simple et la réalisation en est diffi cile pour de nombreuses raisons. Avec les années, j’ai appris quelles sont les matières que je préfère travailler, quelles sont les techniques à appliquer, quelle coupe se vend le mieux, etc. En plus, en tant que créatrice de lingerie, on travaille avec des matières qui ne sont pas faciles à coudre. Ma confiance a grandi avec les années et maintenant je sais tout faire moi-même. On peut dire que pour les débutantes, ce n’est décidemment pas le métier le
plus simple à apprendre », affirme Ophelia.

Lingerie de caractère
La jeune créatrice anversoise souhaite que les femmes prennent soin d’elles et qu’elles se sentent bien dans ses créations. « Ophelia est une marque qui veut vous inciter à être gentille avec votre corps. Elle montre que nous pouvons en être fières et nous rappelle que nous devons bien nous en occuper. Après un shooting photo, une de mes clientes me l’a fait remarquer et je n’aurais pas pu le dire mieux moi-même. J’étais ravie qu’elle exprime exactement ce à quoi je tiens par-dessus tout. Ophelia ne doit pas être provocante, elle peut être sexuelle et intime, mais la lingerie doit être un prolongement de vous et souligner votre meilleure version. Je réalise de la lingerie à partir de la peau de la femme et j’espère que la femme peut être elle-même dans ma lingerie. Ce que je veux également dire, à travers ma marque, c’est que le féminisme n’est pas forcément dur, il a également un côté tendre. Notre slogan, c’est « Renforcer l’autonomie par la vulnérabilité ». Nous l’avons concrétisé lors d’un shooting organisé avec une communauté de femmes réunies via Instagram. Au début, tout le monde se sentait vulnérable, (dés)habillé dans ma lingerie. Mais après la séance, tout le monde est rentré chez soi avec un sentiment de puissance. Si je peux réaliser ça pour quelqu’un, je suis heureuse » raconte Ophelia.

Beaucoup plus qu’un simple bout de tissu
Ophelia essaie elle-même tous les nouveaux modèles et de ce fait, croit encore plus en ce qu’elle fait parce qu’elle se sent bien dans ses créations, et ce tout au long de la journée. « Tous nos soutiens-gorges sont sans armatures, pour qu’ils soient plus agréables à porter, » raconte Ophelia. « C’est une caractéristique qui distingue réellement ma marque, je crois. J’utilise des techniques anciennes pour pouvoir assurer le plus de soutien possible. Cela m’incite également à prendre plus de risques pour mes créations que ce que l’on trouve dans les marques de lingerie classiques. Le confort est très important, j’utilise également des tissus doux. La lingerie est bien plus qu’un simple bout de tissu, mais le choix de ce tissu est essentiel ! Et j’arrive à chaque fois à obtenir une pièce très féminine qui suit les courbes du corps, sans trop de fioritures. » Tandis qu’Ophelia me montre son atelier-boutique, des clientes entrent et sortent. Elle les accueille très gentiment et les aide personnellement. Hormis sa lingerie et ses bijoux, elle propose également une vitrine éphémère pour les entrepreneurs durables locaux à qui elle aime offrir une plateforme avec son magasin. Rêve-t-elle d’un second magasin ? « Je ne veux pas voir trop grand, j’avance par petits pas et je travaille d’un objectif à l’autre. Mais j’espère qu’Ophelia grandira encore. Les fondations sont posées, donc le monde entier m’appelle (rigole). »

Suivez-la sur Instagram @ophelialingerie ou sur ophelialingerie.be