Les rayures : histoire d’une tendance controversée

Les rayures s’affichent en première ligne des tendances, qu’elles soient fines, larges ou multicolores. Mais d’où vient ce hit qui ne prend pas une ride ?

Les “méchants” du Moyen Âge

A gauche : des prostituées, à droite: un valet

Les rayures n’ont pas toujours été aussi populaires qu’aujourd’hui. Au Moyen Âge, certains groupes en marge de la société étaient obligés de porter des vêtements ornés de rayures bicolores, horizontales ou diagonales. Les « méchants » comme le diable ou certains traîtres bibliques étaient d’ailleurs souvent représentés en vêtements rayés.

Un Sans-Culotte

Ce n’est qu’à partir du 16e siècle que les lignes ont commencé à bouger. Les rayures, du moins plus toutes, n’étaient plus considérées comme symboles du mal. La fin du 18e siècle a connu une vraie révolution en la matière; la Révolution française entraînant une véritable ruée sur les tissus aux couleurs du drapeau français. Les vêtements lignés devinrent alors symboles de courage politique et de liberté individuelle.

 

 

 

 

 

Des matelots à Coco Chanel

Au 20e siècle, le pull rayé breton devient un vêtement iconique. Les matelots français le portent pour être davantage visibles dans l’eau en cas de chute par-dessus bord. C’est là que Coco Chanel voit en la fameuse marinière le remplaçant idéal du corset. Très vite, elle est imitée par Marilyn Monroe et Brigitte Bardot, avant que Jean Paul Gauthier en fasse son motif-phare dans les années 80 et 90.

 

Coco Chanel, Brigitte Bardot et Jean-Paul Gauthier

 

Notre version des rayures

La Robe Emily et le Short Selena

Aujourd’hui, les rayures se portent sans préjugés, en toute simplicité. Elles font partie intégrante des dressings et s’affichent dans toutes les formes, tailles et coloris. Une tendance qui n’a pas échappé à La Maison Victor. Dans les pages de l’édition actuelle (3/2019), vous découvrirez notre réalisation de la robe Emily dans un tissu à fines rayures. Les empiècements des épaules ont été coupés dans un autre sens pour un effet waouh. Quant au short Selena, il a été réalisé dans un coton rayé vert et orange pour un look ultra peps.

C’est promis : les rayures continueront leur show dans les éditions suivantes de votre magazine préféré. Que pensez-vous, par exemple, de ce tissu en polyester agrémenté de larges bandes rouges ? Nous en avons fait une robe cocktail diablement élégante. Vous la découvrirez dans l’édition 4/2019 de La Maison Victor et elle sera en boutiques dès le 20 juin.

Source : https://girlsinuniformblog.com/2019/03/28/een-streepje-voor/#more-18795