5 lectrices font le test

Nous avons proposé à quelques-unes de nos lectrices de réaliser un patron en exclusivité, avant parution dans le numéro actuel (6/2019). Découvrez leur choix, leur création, et ce qu’elles en pensent !

1. La robe Elena d’Anh

Pourquoi avez-vous choisi ce modèle ?
« J’adore les robes portefeuille ! En plus, ce modèle comporte de chouettes détails, comme le petit col, les manches larges, la taille froncée et les rubans de satin. »

Qu’avez-vous adapté ?
« Comme je ne suis pas très grande, j’ai raccourci le modèle. J’ai aussi supprimé les rubans aux poignets. Du coup, les manches sont amples comme celles d’un kimono. J’adore ! »

Des conseils ?
« Au moment de réaliser les rubans pour la ceinture, je me suis laissée distraire par le motif de mon tissu, et je me suis trompée. J’ai dû faire preuve de créativité pour trouver une solution de fermeture. Il faut donc faire bien attention aux différentes étapes, lors de la réalisation de ces rubans ! »

Quand avez-vous commencé à coudre ?
« J’ai acheté ma première machine à coudre après la naissance de ma fille. J’ai commencé par des accessoires tout simples, pour lesquels il suffisait de coudre en ligne droite. Et puis j’ai eu envie d’aller plus loin et de confectionner mes propres vêtements. Je suis devenue complètement accro ! Et cela me détend. »

SUIVEZ ANH SUR INSTAGRAM @BY.PHANH.WITH.LOVE

2. La combinaison Rosella de Laurence

Pourquoi avez-vous choisi ce modèle ?
« Pour moi, une combinaison, c’est un élément incontournable de la garde-robe. Je peux la porter aussi bien avec des escarpins, version chic, ou avec des baskets, plus relax. Mon choix était vite fait ! »

Qu’avez-vous adapté ?
« J’ai fait un dos en une seule pièce, raccourci les manches et fait monter la fermeture à glissière un
peu plus haut. »

Des conseils ?
« Faites d’abord un essai dans un tissu bon marché mais au tombé similaire. Cela permet de se faire une bonne idée du résultat, et d’adapter ensuite le patron à sa silhouette. »

Quand avez-vous commencé à coudre ?
« Je me suis lancée en autodidacte il y a une dizaine d’années, avec pour seule aide le mode d’emploi de ma machine. Plus tard, la multiplication des blogs de couture m’a beaucoup aidé à progresser, à petits pas. »

SUIVEZ LAURENCE SUR INSTAGRAM @PIMSYCOUDDESTRUCS OU SUR SON BLOG LAFILLEAUTABOURET.WORDPRESS.COM.

3. La robe Moira de Laure

Pourquoi avez-vous choisi ce modèle ?
« C’est une pièce basique et très facile à fabriquer, élégante et intemporelle. L’ouverture sur l’avant lui confère une touche féminine et glamour. »

Qu’avez-vous adapté ?
« J’ai ajusté la longueur et légèrement agrandi le décolleté. »

Des conseils ?
« Si on choisit un tissu plutôt léger et qui n’a pas une grande tenue, comme je l’ai fait, mieux vaut le renforcer avec de l’entoilage. J’ai utilisé de la double gaze, et je l’ai renforcée au niveau de la découpe princesse, des emmanchures et de l’encolure. Aussi, un pied pour fermeture à glissière invisible facilite grandement la tâche ! »

Quand avez-vous commencé à coudre ?
« Il y a une dizaine d’année, lors d’un salon des arts créatifs, l’idée m’est venue un peu par hasard de m’inscrire à un cours de couture. J’ai ensuite suivi une formation professionnelle à l’institut ESMOD, à Paris. Entre-temps, c’est devenu une vraie passion et je me suis moi-même mise à l’enseigner ! »

SUIVEZ LAURE SUR INSTAGRAM @LAURE.GUYET.

4. Les pièces de Clara, Iris et Laurence

Clara a réalisé la jupe Rachel (édition 1/2016) pour elle-même et la blouse Nina pour sa fille Iris; Laurence a réalisé la robe Moira.

Pourquoi avez-vous choisi ces modèles ?
Clara : « Ma maman a choisi la robe Moira parce que c’est un modèle que l’on peut porter en toutes occasions et que c’est tout à fait son style. La jupe Rachel (LMV n°1/2016) est ultra-féminine mais aussi intemporelle. Pour ma fille, j’ai eu le coup de coeur pour la blouse Nina et son adorable col. »

Qu’avez-vous adapté ?
Laurence : « Comme j’ai réalisé ma robe Moira en jersey, je peux l’enfiler sans difficulté. Du coup, plus besoin de fermeture à glissière. J’ai aussi raccourci l’ourlet de quelques centimètres. »
Clara : « Ma jupe Rachel aussi a été légèrement raccourcie. Pour le chemisier Nina, j’ai supprimé les rubans décoratifs au niveau des manches et du col. Le motif du tissu me paraissait suffisant. »

Des conseils ?
Laurence: « Pour la robe Moira, si vous voulez éviter la fermeture à glissière invisible, utilisez un tissu extensible. De préférence un jersey mi-lourd ou lourd (punta di Roma) plutôt qu’une variante trop fine. »

Quand avez-vous commencé à coudre ?
Laurence: « Vers quinze ans, lorsque ma mère m’a offert ma première machine. »
Clara : « J’ai réalisé mes premières créations vers douze ans, avec l’aide de maman. Aujourd’hui, Iris m’aide déjà à retirer les épingles du tissu et à les piquer sur la pelote. On se transmet vraiment le virus de mère en fille ! Nous cousons pour toute la famille et vous ne nous verrez pas souvent dans un magasin de vêtements. Maman aimerait même créer sa propre lingerie ! »

SUIVEZ CLARA SUR INSTAGRAM @PAR.ISSY OU SUR SON BLOG PARISSY.CANALBLOG.COM.

Adoptez ces tendances de fin d’année :

La robe chasuble : la pièce qu’on va s’arracher.

Le col lavallière : le détail à adopter pour la rentrée.

Comment adopter la tendance sporty chic.